Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons de la greve des trains qui sera officiellement lancée par les syndicats des cheminots le 5 décembre 2019. À quoi faut il s’attendre ? Quelles seront les répercussions ? Quelles sont une nouvelle fois, les raisons ? Quelles sont les alternatives possibles pour vous ? Nous essayons de répondre à toutes ces interrogations dans cet article et nous vous gardons informés de l’évolution des choses chaque jours (en mettant à jours cet article ainsi que le dernier) ! C’est d’ailleurs pourquoi nous avons une partie « actualités en temps réel » à la fin de cet article, on vous laisse y découvrir toutes les informations de dernière minute. 

Pourquoi ces grèves ?

Comme nous vous l’avons indiqué dans notre article précédent, les greves SNCF 2019 sont lancées pour diverses raisons par les syndicats des cheminots :

  1. L’abandon du statut de cheminot. En effet c’est une des raisons de nombreuses grèves. Ce statut assure plusieurs avantages aux cheminots. Ils sont donc contre ce changement. Le statut de cheminot offre une garantie de l’emploi et donc une stabilité. De plus il offre à chacun un salaire brut identique tout métiers et toutes catégories confondues. Il offre aussi une retraite anticipée et plusieurs avantages en terme de prime.Retirer ce statut permettrait aux dirigeants de s’aligner sur les concurrents.
  2. L’ouverture à la concurrence. Le 27 juin 2018, l’ouverture à la concurrence à été annoncé. Cela permettrait un meilleur service public ferroviaire. Les lignes internationales, elles, sont ouvertes à la concurrence depuis 2009. Certaines lignes grandes vitesse telle que Nantes-Bordeaux ou encore Nantes-Lyon ont déjà été ouvertes. Pour le reste, cela devrait arriver d’ici fin 2020.
  3. La réforme des retraites. Cela mettra fin au régime spécial des cheminots. Pour en savoir plus, visitez https://www.reforme-retraite.gouv.fr/.
  4. L’arrivée d’un nouveau PDG en janvier 2020. Annonçant lui-même une augmentation de la productivité et parlant de baisse d’emploi, sa venue inquiète donc certains cheminots.
  5. Conditions de travail. Celle-ci est la cause de la grève TGV atlantique. Les cheminots du Technicentre Atlantique assurent être en sous-effectif et être sous payés. Ce qui a déclenché cette grève a été l’annonce d’un projet qui avait pour but de retirer douze jours de repos. Ces jours étaient attribués afin de compenser le travail de nuit et de week-end.

Mais cette grève en prévision du 5 décembre prochain, ne va pas uniquement et exclusivement touché le domaine des transports. En effet ce sont également les universités, les commissariats, les casernes de pompiers et aussi les aéroports qui vont être touchés ! Cependant elle sera reconductible uniquement pour la RATP et la SNCF, c’est bien assez déjà vous nous direz…

greve des trains - cheminots en colère dans la rue se mobilisent

Définition d’une grève reconductible / Définition d’une grève illimitée

Une grève reconductible, ce qui correspond aussi à une grève illimitée, n’est autre qu’une grève qui, en accord avec la définition de istravail.com :  « peut être reconduite – ou non – après un vote des grévistes, aussi longtemps que nécessaire et sans dépôt d’un nouveau préavis. L’obligation de préavis concerne cependant certains secteurs d’activité, essentiellement le secteur public où les grévistes doivent déclarer leur intention 48 heures à l’avance. Depuis 1963, les grèves dans les services publics ont ainsi été réglementées. Un service minimum y a été installé. La dernière loi sur ce sujet est la loi du 21 août 2007 sur le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs. »

Mais quels sont les syndicats qui se mobilisent pour la grève du 5 décembre ?

Voici par ailleurs la liste des syndicats qui mobilisent les employés à participer à la grève : 

Les syndicats grévistes de la RATP :

  • Force Ouvrière (FO)
  • Confédération Générale du Travail (CGT)
  • Solidaires
  • Solidaire Unitaire Démocratique (SUD)
  • Union Nationale des Syndicats Autonomes (UNSA)
  • Confédération française de l’encadrement – Confédération générale des cadres (CFE-CGC)

Les syndicats grévistes de la SNCF :

  • Solidaire Unitaire Démocratique Rail (SUD Rail)
  • Union Nationale des Syndicats Autonomes Ferroviaire (UNSA Ferroviaire)
  • Confédération Générale du Travail Cheminots (CGT Cheminots)
  • Confédération française démocratique du travail Cheminots (CFDT Cheminots)

Les syndicats grévistes du milieu aérien :

  • Force Ouvrière (FO)
  • Confédération Générale du Travail (CGT)
  • Solidaire Unitaire Démocratique Aérien (SUD Aérien)

Tous ces syndicats incitent donc les cheminots, agents RATP et employés du secteur aérien à se mettre en grève le 5 décembre. Mais qu’en est il des revendications des autres secteurs touchés par la grève le 5 décembre ?

La grève du 5 décembre pour les autres secteurs

Comme nous avons pu le dire précédemment, les transports ne sont pas le seul secteur d’activité touché par ces grèves, du moins pour la journée du 5 décembre. Voici les autres cas, ainsi que leurs revendications, pour mieux comprendre cette journée qui vous attends.

Les enseignants mécontents

Les enseignants comptent également se mettre en grève durant cette journée et cela fait suite principalement au suicide le mois dernier d’une directrice d’école…

Leurs revendications ? Les professeurs de l’éducation nationale et principalement de la branche de la psychologie ainsi que d’autres corps enseignants, souhaiteraient obtenir de nouvelles primes et indemnités car ils jugent leurs salaires trop bas pour leur profession. De la même façon, plus de moyens et de meilleures conditions de travails sont tant de réclamations qui les poussent à se mobiliser ce 5 décembre 2019.

Les étudiants sur la paille

Alors qu’il y a très peu de temps aussi, un étudiant s’est immolé sur un campus lyonnais, les syndicats étudiants veulent faire pression en poussant les étudiants à se mobiliser. Les raisons ?

Bien trop d’étudiants vivent en situation de précarité, beaucoup ont faim, d’autres travaillent sur leurs heures de cours pour tenter de vivre… Ce ne sont pas des conditions pour étudier et il faut le faire savoir. Voila leur crédo.

La Poste déjà en mouvement social

Au sein de La Poste, ce service public détenu par l’État, les mouvements sociaux sont déjà présents. En effet, les services sont ralentit en raison de réclamations faites par les employés qui souhaiteraient obtenir de meilleures conditions de travail ainsi que la protection de ce service public. Ce mouvement social qui dure depuis quelques semaines maintenant, a lieu alors que La Poste est en pleine réorganisation. Quel sera le futur de La Poste ? L’avenir nous le dira…

Les Gilets Jaunes prennent part aux « festivités »

Alors que le mouvement social des Gilets Jaunes dont on a tous entendu parlé ces dernières semaines et plus particulièrement il y a un an, fêtait justement son anniversaire il y a quelques semaines, il sera également mobilisé pour cette journée du 5 décembre. Ce sont plus de 200 gilets jaunes qui seront alors mobilisé pour continuer leur revendications de baisses des taxes, notamment concernant le carburant… On ne vous refais pas tout le topo ! Vous trouverez ces informations sur le site de revendications des gilets jaunes.

greve SNCF 5 décembre - manifestation de gilet jaunes

Les solutions alternatives disponibles pour vous déplacer

Bien entendu, nous n’allions pas vous laissez tomber sans vous donner quelques idées de solutions alternatives pour vous permettre de vous déplacer lors de cette période de greve des trains. Cependant, ces solutions dépendront du type de déplacements que vous aimeriez effectuer. Si vous comptez vous rendre au travail chaque jour ou alors partir en séjour, ces solutions n’auront pas le même impact…

Les autres types de transports

Les bus et le covoiturage

Oui la solution la plus simple quand un type de transport est en grève… c’est d’en prendre un autre ! De ce fait si vous comptez partir en séjour un week-end ou bien même poser quelques jours pour fuir ces grèves de trains, le covoiturage ou les bus sauront vous dépanner au mieux. Ces solutions vous coûteront même potentiellement moins cher que votre trajet initial en train ! En plus, petit point positif que l’on valide fortement, c’est l’optimisation des émissions carbone lorsque l’on prend le bus ou encore lorsque l’on fait du covoiturage, plutôt que de prendre son propre véhicule.

Cependant cette solution est viable et fiable pour des séjours à travers la France et l’Europe. Mais pour vous rendre sur votre lieu de travail, il faudra très certainement oublier ces solutions, surtout si vous avez la possibilité d’effectuer du télé-travail depuis chez vous ! Pourquoi dit on cela ? Car, notamment pour ce qui est de Paris, une grande majorité des travailleurs de la capitale, se rabattront sur les Uber, véhicules personnels, et autres solutions pour se déplacer du type trottinettes électriques, vélos/scooter/auto en libre-service etc… Le trafic risque alors d’être très dense et les bouchons de ce fait, très nombreux ! Attention par ailleurs aux prix de ces services de VTC notamment, qui risquent d’exploser, comme ça a été le cas il y a deux mois lorsque la RATP a fait un jour de grève.

Enfin, les solutions telles que Tictactrip (oui on sort beaucoup cet exemple car on est sous le charme du concept !) pour vous déplacer encore plus facilement en France et en Europe, pourraient vous être d’une grande utilité durant cette période de grève. Ni ayant plus de trains en circulation, utiliser un covoiturage pour vous rendre à la gare routière où prendre votre bus, risque d’être une solution miracle durant cette période, et c’est pile poil ce que vous propose ce comparateur de transports terrestres intermodaux. Essayez cette solution !

L’avion pour vos séjour

On ne peut pas être plus radical, pour vous déplacer au meilleur rapport durée/prix ainsi que sécurité/prix, il n’y aura pas mieux que l’avion en cette période de grève des trains ! Avec un peu de chance les prix des billets d’avions n’auront pas non plus explosé alors que les trains seront totalement immobilisés… On croise les doigts pour vous !

Les solutions annexes qui pourraient être envisagées

Un service minimum instauré  ?

Alors que cette grève apeure de nombreux concitoyens français, Bruno Retailleau, un sénateur Les Républicains, souhaite déposer une proposition de loi qui va plus loin que celle déjà en vigueur de 2007, en instaurant un « droit au transport public garanti« . Cela afin que la journée du 5 décembre (dans l’optique qu’elle entre en vigueur avant la grève) ne soient pas totalement bloquée en termes de transports publics. Comme vous vous en doutez, il n’est que très peu probable que cette loi prenne effet, d’autant plus qu’il est question de cela à quelques jours à peine du lancement du mouvement de grève. Aussi, cette proposition est fortement critiquée du coté de la SNCF qui ne comprend pas le bien fondé de ce type de loi, normalement réservée aux service publiques dont l’arrêt de fonctionnement peut être question de vie ou de mort …

La RATP a souhaité anticipé ce mouvement social

C’est en effet l’information que l’on obtient lorsque l’on lit cet article du Figaro. La RATP a souhaité mettre à disposition des gens, une liste des services alternatifs qui pourraient leur permettre d’amoindrir les répercussions de ce mouvement social. Mais ces solutions quelles sont elles ? Alors qu’elles ont été recensées en invitant les professionnels de différents secteurs à faire part d’une candidature pour leurs propre proposition(s) de services, cette liste regroupe alors différents types de solutions :

  • « de mobilité complémentaire, VTC, scooter, vélo, trottinette et voiture en free-floating, covoiturage, autopartage, parking… »
  • de services hors mobilité, coworking, hôtellerie, consignes et transport de bagages… » 

d’après l’article du Figaro toujours.

Renseignez-vous sur chaque solution, à la fois pour en connaitre l’existence, mais également pour l’utiliser si elle peut être pertinente dans votre situation ! Pourquoi s’en passer ?

Actualités en temps réel

Fermeture de la billetterie SNCF pour les trajets entre le 5 et le 8 décembre

Nous avons presque tout dit dans le titre précédent. La SNCF a communiqué tout récemment (ce mercredi 27 novembre pour être précis), qu’elle souhaitait se préparer au mieux à ce mouvement de grève. Dans l’optique de permettre aux voyageurs ayant déjà réservé un billet de train, de pouvoir se rendre à leur destination, la SNCF a décidé de fermé la vente de ses billets pour les trajets compris entre le 5 et le 8 décembre 2019. Dans quel but ? Afin de permettre à ces même voyageurs, de pouvoir trouver de la place dans un autre train, si le leur se voit supprimé.  La SNCF met alors en avant une « souplesse d’accès » pour des trains qui ne se verraient pas supprimé, même si ceux-ci ne seront pas garanti avec des places assises.

Cette fermeture de la vente de billet concerne les offres :

  • TGV inOui,
  • Ouigo,
  • Intercités

Enfin, la SNCF a aussi précisé que « Pour les voyages TGV en France et Intercités du 5 au 9 décembre, nos clients pourront échanger leur billet de train ou faire une demande de remboursement sans frais ni surcoût, y compris pour des tarifs non échangeables- non remboursables, avant départ ».

Des informations trafic pour les jours à venir

C’est ce qu’a promis la SNCF à ses usagers, des points journaliers à 17h précises, pour les informés des conditions de trafic pour les deux jours à venir. Ces informations porteront une nouvelle fois sur :

  • Les trains TGV inOui
  • Les trains Ouigo 
  • Les trains Intercités

Ces informations permettront aux usagers de se préparer au mieux. Cette information sera d’autant plus disponible sur tous les canaux de communication de la SNCF, que ce soit leurs sites Oui.sncf et sncf.com ainsi que leurs applications et assistant mobile. Également, les usagers ayant partagé avec la SNCF leurs coordonnées, pourront recevoir ces informations directement par SMS.

Prévision des perturbations pour le jeudi 5 décembre 2019

greve des trains - grève SNCF du 5 décembre 2019

La direction de la SNCF a communiqué ce jeudi 5 décembre 2019, des chiffres en rapport avec cette grève générale qui touche notre pays. Elle indique que « le taux global de grévistes mesuré ce jeudi matin s’établit à 55,6%. Avec 85,7%, les conducteurs sont la catégorie de personnel participant le plus au mouvement social du 5 décembre. », d’après un article de BFM TV.

Pour la SNCF

Suite à leur communiqué de presse et à une première publication d’informations sur le trafic, la SNCF a annoncé ce mardi 3 décembre 2019 que : « 3% de TER assurés seront assurés jeudi en France », « qu’il y aura entre 1 et 4 RER par heure et en heure de pointe » et enfin qu’elle prévoit « l’annulation de 90% du trafic sur son réseau jeudi”. De plus, il n’y aura apparemment q’un TGV ainsi qu’un Transilien sur 10 ! Autant dire, que ce jeudi risque d’être noir en termes de mobilité/transport !

Pour la RATP

D’après le site : d’Actu.fr et notamment de cet article, au sein de la RATP, le mouvement social aura ces répercussions :

« lignes fermées : 2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12 et 13 ;
ligne partiellement fermée : 9 entre Roosevelt et Nation, un sur quatre sur le reste de la ligne ;
lignes perturbées : 4 et 7 (un train sur trois), 8 (un sur trois entre Créteil et Reuilly-Diderot) ». Pensez donc à des solutions alternatives ou a effectué du télétravail ce jeudi !

En tout cas, on espère avoir réussi à vous communiquer un maximum d’informations utiles, à la fois pour mieux comprendre les origines et raisons de cette journée/période de grève. Mais aussi de mieux l’appréhender et pouvoir y remédier au mieux selon votre situation, votre type de déplacement etc…
Pour toute remarque constructive qui pourrait aussi être utile à notre communauté, nous vous invitons à l’écrire en commentaire !


En vous souhaitant bon courage et une belle période des fêtes par la suite !

Catégories : Actualités

Constantrain

Ferrovipathe depuis ma tendre enfance, je partage avec vous ma passion pour les trains et mes connaissances sur le ferroviaire. A une petite préférence pour les TGV et les Eurostar, même si tous les trains sont les bienvenus dans mon coeur ;)

1 commentaire

Greves SNCF 2019 : À quoi s'attendre pour cette fin d'année ? · 28 novembre 2019 à 10 h 30 min

[…] Et si vous voulez suivre l’actualité de la période de grève des trains du 5 décembre 2019 : voici l’article qui vous intéresse encore plus : Greve des trains SNCF & RATP : Soyez prêt pour le 5 décembre !  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annuaire internet