Bonjour à tous les ferrovipathes ! Vous en avez pris l’habitude désormais, comme à chaque fin de mois, nous vous proposons une rétrospective des actualités SNCF de la période écoulée. Aujourd’hui, sur le même format que le mois précédent nous allons revenir sur les temps forts de la compagnie ferroviaire de ce mois de mai. Si vous avez loupé une information importante, c’est le moment de se rattraper en lisant cet article 😉 C’est parti !

Du changement dans le parc des trains…

L’Orient Express de nouveau en circulation ?

Connaissez-vous l’Orient Express, ce très célèbre train de luxe qui circula sur les voies européennes entre Paris et Istanbul ? En service de 1883 à 2009, ce train a été retiré de la circulation suite à l’ouverture de la LGV Est-Européenne entre la capitale française et Strasbourg et par manque d’attrait. Cependant, à en croire le PDG de la SNCF, Guillaume Pépy, la société ferroviaire française souhaite remettre sur les rails l’Orient Express !

En effet, c’est après avoir retrouvé les wagons dans plusieurs pays européens que le projet d’Orient Express moderne a refait surface. Il aura fallu au total 3 ans pour faire l’inventaire complet et 4 ans de restauration pour que la question du futur de ce train d’exception soit remise au goût du jour. Pour le moment, aucune décision n’a été prise, mais il se murmure qu’un partenariat entre la SNCF et le groupe Accor soit dans les tuyaux…

Des TGV à un niveau pour les lignes secondaires

Avec l’ouverture à la concurrence progressive des lignes ferroviaires, la question du remplissage des TGV est au coeur des actualités SNCF. En effet, certains trains circulant sur le réseau ne sont que très peu remplis, ce qui constitue une perte financière considérable pour la compagne ferroviaire française. Pour endiguer ces pertes, le PDG de la SNCF, Guillaume Pépy, a la solution : dédier les TGV à un niveau pour les lignes secondaires.

Selon le président, la compagnie ne serait pas fautive. En effet, Alstom, constructeur des TGV français, ne fabriquerait plus que des TGV à deux niveaux (dits Duplex) depuis 1993. Cette ineptie amène donc certains trains à rouler à vide en heure creuse (ou presque). La solution proposée serait donc de conserver les rames à un niveau sur les lignes les moins fréquentées. Vraie bonne idée ou sacrifice de certaines lignes ? Affaire à suivre…

Bientôt la fin du train des primeurs de Rungis ?

Alors que la SNCF souhaite réouvrir une ligne de train, il se pourrait bien que d’autres soient menacées, en particulier la ligne FRET entre Perpignan et Rungis. Ouverte en 1986, cette ligne permet de transporter 400 000 tonnes de fruits et légumes par an. Cependant, la vétusté des wagons et le coût pharaonique de leur réhabilitation poussent les différents exploitants de la ligne (dont l’État et la SNCF) à vouloir supprimer cette ligne !

Néanmoins, face au tollé général provoqué par cette annonce, le gouvernement a finalement annoncé le maintien du train des primeurs, et le financement des travaux de rénovation des wagons FRET. Une bonne nouvelle donc, puisque cette suppression aurait contraint 25 000 camions (par an) à faire la navette entre Perpignan et Rungis, ce qui (bien entendu) est une solution beaucoup moins écologique… Le train est sauvé, mais jusqu’à quand ?

Parmi les actualités SNCF de ce mois de mai, on parle d'un probable retour de l'Orient Express !

Parmi les actualités SNCF, quelques déraillements…

La SNCF condamnée à payer les jours de repos des grévistes

Souvenez vous. En avril 2018, une grève sans précédent éclata à la SNCF, sous la forme d’une grève perlée. Ce mouvement social s’est matérialisé par une alternance entre deux jours de grève consécutifs et trois jours travaillés consécutifs jusqu’à la fin du mois de juin 2018, afin de maximiser les perturbations et de minimiser les pertes de salaire. Face à cette grève, la SNCF avait refusé de payer les jours de repos à ses salariés grévistes.

Néanmoins, face à ce refus de la direction, les syndicats ont engagé plusieurs recours juridiques afin d’obtenir réparation. Réparation confirmée une première fois par le tribunal de Bobigny, puis en appel il y a quelques jours, pour le motif d »’atteinte au droit de grève ». Même si les syndicats s’en réjouissent, la compagnie ferroviaire a annoncé qu’elle pourrait se pourvoir en cassation. Le feuilleton syndicats/SNCF est donc loin d’être terminé…

Des TER non distribués sur le site Oui.SNCF ?

Parmi les actualités SNCF du mois, il y a certains bad buzz dont la compagnie se serait bien passée… En effet, au moment de réserver un train, certains internautes se sont aperçus que certains TER n’étaient pas disponibles à la vente sur la site Oui.SNCF. Des trains complets me direz vous ? Pas du tout, ces trains circulaient bien et étaient vendus… sur le site des TER ! Forcément, cette information a provoqué l’indignation sur Twitter

Face à la grogne des usagers, la SNCF a répondu en deux temps. Tout d’abord, la compagnie s’est justifiée de ne pas afficher ces trains « suite à une destination des équipes TER », ce qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes. Face à cette grogne, la compagnie a fait volte face, prétextant un « problème technique sur le site Oui.SNCF ». Véritable stratégie marketing ou réel problème informatique ? On ne le saura sans doute jamais…

Une grève prévue pour le mois de juin ?

Nous avons déjà évoqué le sujet dans un précédent article, mais il se murmure qu’une grève à la SNCF se prépare depuis le mois d’avril. La cause ? La réforme de la SNCF, prévue pour 2020. Cette réforme, en plus de prévoir l’ouverture progressive à la concurrence sur l’ensemble du réseau, engendre un changement de statut de l’entreprise. Ainsi, la SNCF devrait passer de société publique à Société Anonyme.

De plus, même si cette mesure n’a pas été évoquée publiquement, les cheminots craignent la fermeture de certaines lignes les moins rentables. Des décisions peu appréciées par les syndicats, qui ont lancé un appel à la mobilisation pour ce mardi 4 juin 2019. Pour le moment, on ne parle que d’une manifestation, mais il se pourrait qu’un mouvement de grève ait également lieu. Restez connectés sur notre site pour en savoir plus 🙂

Des TER supprimés du site Oui.SNCF ? Une des actualités SNCF qui ne font pas plaisir à entendre...

… mais aussi des bons points dans les actualités SNCF !

Des nouveautés côté billetterie pour les clients

Nous l’avions évoqué le mois dernier, mais c’est désormais effectif : les nouvelles cartes de réduction de la SNCF sont entrées en vigueur ! Place désormais au nom unique, à la tarification unique et la garantie d’obtenir 30% de réduction sur tous vos trajets, y compris les Prem’s (qui deviennent échangeables). Autre carte commercialisée, la carte Libertés, qui, pour 399€, permet d’obtenir une réduction sur les billets allant de 45 % à 60 % !

D’autres changements ont été annoncés pour la billetterie. En effet, en plus de pouvoir trouver des billets de train chez Cdiscount, vous pourrez également vous en procurer auprès des buralistes ! Il s’agit pour le moment d’une expérimentation menée dans 4 régions… Autre bonne nouvelle, la SNCF proposera à ses clients TGV, Ouigo et Intercités, des offres ponctuelles à l’occasion des vacances d’été ! Profitez en, cela ne va pas durer…

À la découverte de la SNCF avec Vive le Train

Voici une actualité SNCF pas comme les autres. En effet, durant une semaine, la compagnie ferroviaire française a ouvert ses portes au public afin qu’il puisse voir l’envers du décor. Nom de code de la mission ? Vive le train ! Cette action a ainsi permis de découvrir plus de 150 sites habituellement fermés et des métiers s’effectuant à l’abri des regards… On peut notamment citer les technicentres, le chantier du RER E ou encore des musées !

Fait intéressant, une voiture de l’Orient Express a pu trôner pendant quelques jours à la gare de l’Est de Paris ! On peut noter également qu’au cours de cette opération, la SNCF en a également profité pour rappeler que de nombreux postes sont à pourvoir au sein de sa société, dont des CDI. Une bonne façon de faire connaître des métiers méconnus sur tout le territoire français et de casser certaines idées reçues sur la compagnie ferroviaire.

Un exosquelette pour soulager les cheminots

Depuis plusieurs années, la pénibilité du travail des agents SNCF revient régulièrement, surtout pour ceux travaillant dans les ateliers. Pour pallier à cela, la compagnie ferroviaire a annoncé, en partenariat avec la startup Ergosanté Technologie, la sortie prochaine d’un appareil révolutionnaire : un exosquelette. Cet outil permettra ainsi de réduire la pénibilité des tâches et d’améliorer le quotidien des employés, surtout pour les charges lourdes.

Selon la compagnie, la conception d’un tel outil a nécessité 4 ans de travail et 340 études ergonomiques. Il s’agirait également d’une première mondiale, étant donné que le modèle constituerait l’équivalent de 5 exosquelettes en un seul, ce qui relèguerait la concurrence loin derrière. Baptisé le Shiva Exo, ce modèle n’est pas encore commercialisé (courant juillet) mais a dores et déjà été présenté lors du salon VivaTechnologies de Paris.

L’info insolite du mois de mai…

Pour finir, découvrons ensemble une actualité SNCF insolite qui a beaucoup fait parler d’elle sur Twitter. Remettons les choses dans leur contexte, un internaute du site Oui.SNCF a voulu réserver un trajet Rennes – Nantes, habituellement proposé sans correspondance sur ce site (le trajet dure environ une heure et quart en TER). Cependant, le service de réservation de la compagnie ferroviaire lui a proposé une solution pour le moins étonnante

En effet, ce dernier s’est vu proposer un trajet Rennes – Nantes… en passant par Paris ! Plus de quatre heures de voyage donc pour un montant total de 150€… contre 18€ habituellement 🙂 De plus, même en rafraichissant la page quelques minutes plus tard, le même trajet fut proposé pour un montant dépassant les 200€. De son côté, la SNCF a évoqué un incident technique relativement rare, qui a néanmoins beaucoup fait rire la twittosphère…

Vive le train, une bonne opération qui a été repérée dans les actualités SNCF du mois de mai !

Ainsi s’achève donc notre revue de presse sur les actualités SNCF du mois de mai 2019. Nous avons pu donc constater que la SNCF, en dépit de quelques maladresses, arrive à faire évoluer son offre et susciter l’intérêt du public pour ses métiers. D’ailleurs, n’hésitez pas à nous dire via l’espace commentaires la ou les actualités SNCF qui vous ont le plus marqué ce mois-ci.

Catégories : Revue de presse

1 commentaire

À la découverte des histoires les plus insolites de la SNCF - Grèves SNCF · 24 juin 2019 à 16 h 23 min

[…] une actualité insolite de la SNCF qui peut faire sourire quand on la raconte mais qui ne doit pas être agréable […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *