Sur le blog Grèves-SNCF, nous avons pour habitude de vous proposer chaque mois une rétrospective des actualités SNCF sur une période donnée. Le mois de juin, premier mois de l’été n’échappant pas à cette règle, c’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui de revenir en détail sur les informations qui ont marqué ce mois écoulé. Des perturbations SNCF aux histoires les plus insolites, il y a de quoi faire ! Bonne lecture 😉

Parmi les actualités SNCF, il y a du mouvement sur les voies…

La grève du 4/06, tête d’affiche des actualités SNCF

Comment ne pas mentionner la grève du 4 juin 2019 dans notre article reprenant les actualités SNCF du mois écoulé ? En effet, aux alentours du mois d’avril, la CGT a appelé les cheminots, via un communiqué, à faire grève et à manifester leur mécontentement dans la rue. Le point de discorde ? La future mise en concurrence de la SNCF en 2020 et la réforme de la compagnie (dont le statut de cheminot). Pour en savoir plus, consultez ce lien.

Malheureusement pour la CGT (et heureusement pour les voyageurs), la grève n’a pas eu l’effet escompté. Hormis localement, il n’y a pas eu de mouvement de grève national comme espéré. Cependant, la manifestation a bien eu lieu, ce qui a permis aux principaux syndicats de cheminots d’exprimer leur mécontentement ainsi que leurs craintes. Cependant, ces actions n’ont pas (encore) abouti sur quelque chose de concret…

On connait déjà deux concurrents de la SNCF !

En parlant de concurrence dans le domaine du chemin de fer français, qui arrivera dès 2020, il semblerait qu’on y voit un peu plus clair ! En effet, nous savons désormais qu’au minimum deux acteurs internationaux sillonneront les lignes françaises très bientôt. Parmi eux, la société italienne Trenitalia, qui exploitera deux trains aller-retour quotidiens Paris – Milan. Elle utilisera donc la LGV Paris – Lyon, utilisée aujourd’hui uniquement par des TGV.

Autre acteur qui proposera une concurrence sérieuse à la SNCF, l’allemand Flixtrain, qui, cette fois ci, va se cantonner au réseau classique pour concurrencer les TER et Intercités. L’entreprise, spécialisée dans le low-cost, a prévu d‘exploiter ses trains sur les lignes Paris – Bruxelles, Paris – Lyon, Paris – Nice (de nuit), Paris – Toulouse, et Paris – Bordeaux. Cependant, on ne connaît pas encore le tarif des billets ni les services proposés…

Ça sent la fin du train des primeurs…

Souvenez-vous : dans notre revue du mois de mai, nous annoncions que le train des primeurs, le train de marchandises transportant des fruits et légumes entre Perpignan et Rungis, allait être sauvé après une menace de disparition. Il semblerait toutefois que le gouvernement soit revenu sur sa décision et annonce bientôt la fin de ce mode de transport écologique traversant la France pour nous fournir en fruits et légumes.

L’élément de la discorde ? Des wagons de fret plus que datés que personne ne veut rénover, la faute à un coût de rénovation jugé beaucoup trop élevé pour les différentes parties prenantes. Conséquence de cette décision : le train devrait rouler encore jusqu’à mi-juillet, date de fin de la haute saison, puis serait remplacé par des camions, un moyen de transport bien plus polluant que le train. Rien n’a été officialisé pour le moment, affaire à suivre…

dans les actualités SNCF du mois de juin, on découvre que Flixtrain va venir concurrencer la SNCF

Quand le service public déraille, les actualités SNCF sont riches en informations

Des passagers d’un TGV bloqués 6h dans un tunnel

Il y a parfois des moments dans la vie où on se demande pourquoi le sort s’acharne contre nous. C’est le cas de nombreux passagers du TGV Paris – Montpellier, qui ont vécu un trajet dont ils se souviendront toute leur vie. Le train part donc de la gare de Lyon à Paris à 10h07 puis s’arrête en pleine voie 9 minutes plus tarddans un tunnel, la faute à un incident électrique. Cependant, le courant ne revient pas et la climatisation se coupe rapidement.

Après tergiversation, la SNCF décide de pousser le TGV hors de la zone incriminée à l’aide d’un autre train. Problème, la zone est en pente et l’autre TGV n’a pas pu faire bouger le train. Quelques heures de réflexion plus tard, la SNCF transborde les voyageurs vers une autre rame pour les ramener jusqu’à Paris, puis à Montpellier ! Au total, 6h dans le noir sans climatisation et avec peu d’assistance, une gestion de crise difficile en somme.

Mère nature n’a pas gâté la SNCF, bien au contraire !

Décidément, le mois de juin n’a pas souri à la SNCF, en particulier aux infrastructures ferroviaires, fortement sollicitées. Non pas par les nombreux trains qui passent chaque jour, mais à cause des différents incidents climatiques. Le premier porte le doux nom de Miguel et a balayé la France de ses vents violents. Résultat ? Des arbres sur les voies, des poteaux par terre et une circulation interrompue dans de nombreuses régions.

Ce n’est pas tout. Fin juin, la SNCF a également subi de plein fouet un autre événement inattendu : la canicule. Si vous ne le saviez pas, la canicule est dangereuse pour les voies ferrées car elle met à mal les rails et les caténaires en les dilatant. Par mesure de précaution, la compagnie a décidé de réduire la vitesse des trains pour préserver le matériel, mais aussi d’inciter les voyageurs à reporter leur trajet. On espère que juillet sera plus tranquille.

Une amende un peu trop salée pour un malvoyant

Voici une histoire peu reluisante pour la SNCF qui nous a été rapportée par Le Figaro il y a quelques jours. Dans la région de Dole (Bourgogne – Franche Comté), Lucien, un retraité de 82 ans, a été verbalisé par un agent SNCF car il n’avait pas de titre de transport valable à bord du train. Au total, Lucien devait s’acquitter d’une amende de 100€, logique me direz-vous. Le problème, c’est que la SNCF est entièrement en tort dans cette affaire.

En effet, il s’est avéré que Lucien est malvoyant, ce qui l’oblige à passer par un guichet pour acheter un titre de transport, car la borne automatique n’est pas adaptée. Cependant, au moment d’acheter son ticket, le guichet de la gare de Dole était fermé, faute d’agent présent en gare. Cette histoire a fait énormément de bruit sur les réseaux sociaux et dans les médias, ce qui a contraint la SNCF à lui retirer cette amende. Tout est bien qui finit bien…

un tgv bloqué fait partie des actualités sncf du mois de juin

Les actualités SNCF, ce sont également de belles histoires

Un TGV aux couleurs de l’arc en ciel !

Depuis son lancement en 1981, le TGV en a vu de toutes les couleurs. De l’orange en passant par le bleu « Atlantique » puis désormais le gris et rose nommé « Carmillon », le train le plus rapide du monde a souvent fait sa mue, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Cependant, pour les 50 ans des émeutes de Stonewall, la SNCF a décidé de rendre un hommage assez particulier en dévoilant un pelliculage extérieur inédit ! 🙂

En effet, la compagnie a décidé de pelliculer un de ses TGVaux couleurs de l’arc en ciel ! Ainsi, pendant le mois de juillet (dit le mois des fiertés), ce train va sillonner la France et les lignes à grande vitesse. Ce n’est pas tout : de nombreuses gares ont également hissé le drapeau LGBT pour ce mois des fiertés. Une nouvelle qui n’a malheureusement pas fait que des heureux, et qui a beaucoup fait parler sur les réseaux sociaux…

Ouigo va rembourser ses clients à cause… du brevet

Comme nous l’avions vu précédemment, la canicule a beaucoup impacté la compagnie ferroviaire française et a été au coeur des actualités SNCF de ce mois ci. Cependant, un autre élément lié à cette vague de chaleur a donné du fil à retordre à la SNCF, et en particulier à sa section Ouigo. Sauf que cette fois ci, il ne s’agit pas d’un problème de matériel ni un dérangement d’installations mais bien de réservations de trains !

En effet, la compagnie low-cost Ouigo a annoncé qu’elle rembourserait les frais d’échange des billets pour les familles de collégiens qui avaient prévu de faire un voyage avec la SNCF cet été ! En cause : le report du brevet des collèges en raison de la canicule qui a obligé de nombreuses familles à reporter leurs vacances de quelques jours… Un beau geste de la part de la compagnie qui est à saluer, elle qui avait d’ailleurs fait de même pour la canicule !

Bonjour la nouvelle application Assistant SNCF !

Avec l’émergence du covoiturage et la loi Macron en 2015, visant à libéraliser la circulation des bus en France, la SNCF doit s’adapter aux nouveaux modes de transport et aux voyageurs. En effet, en plus de continuellement informer les usagers du rail sur les trajets en train, la compagnie veut jouer la carte de l’intermodalité en proposant une application complète qui intègre toutes formes de mobilité. Son nom ? L' »Assistant SNCF« .

Grâce à l’Assistant SNCF, vous pourrez non seulement connaître vos horaires et votre trajet en train mais également consulter des itinéraires alternatifs avec d’autres modes de transports comme le bus (avec Ouibus, devenu Blablabus) ou le covoiturage (avec IdVroom). À terme, cette application permettra de centraliser les paiements sur une seule plateforme et de payer pour plusieurs transports avec un compte unique.

L’info insolite de ce mois de juin…

Voici une histoire qui aurait pu avoir sa place dans notre article des histoires insolites de la SNCF. L’histoire se déroule à la gare de Lille Flandres, dans le nord de la France et ne prête pas à sourire au premier abord. En effet, début juin, un mouvement de panique a éclaté au sein de la gare après que des pétards aient été lancés aux abords des voies. En premier lieu, les passagers ont cru à un attentat, alors que la réalité était toute autre…

Ainsi, on apprend plus tard qu’il ne s’agissait pas d’un attentat mais… d’un départ à la retraite fêté un peu trop brusquement ! En effet, ce pot de départ s’est transformé en jet de pétards sur les voies et des sifflets (Klaxons) d’autres trains, ce qui a renforcé l’hypothèse de l’attentat chez certains voyageurs. Bien mise au courant, la compagnie a assuré traiter l’affaire en interne et éviter que ce genre d’incident se reproduise.

parmi les actualités sncf insolites, on retrouve celle de Lille

C’est ainsi que s’achève notre rétrospective des actualités SNCF du mois de juin 2019 ! Si certaines infos vont ont plus marqué que d’autres (et que nous aurions omis de traiter dans cette revue de presse), n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires ! N’oubliez pas également de nous suivre sur Twitter pour être au courant des dernières actualités SNCF ! Bon voyage, et gardez en tête que la SNCF ne vous veut que du bien 😉

Catégories : Revue de presse

1 commentaire

Zoom sur les grands travaux de l'été 2019 à la SNCF ! - Grèves SNCF · 12 juillet 2019 à 12 h 06 min

[…] Montparnasse, de l’Est et du Nord). Ainsi, elle sera fermée dès 23h30 du lundi au jeudi du 17 juin au 25 juillet et les dimanches 21 et 28 juillet, avant 10h du matin. L’automatisation de la ligne […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *