Salut à toi utilisateur fréquent des trains de la SNCF ! Plus qu’un blog sur les grèves SNCF, nous souhaitons être une source d’information pertinente te permettant de suivre l’actualité en rapport avec la SNCF. Se tenir informé du développement d’une telle société et des changements qui se préparent pour le réseau ferroviaire en France nous paraît important pour l’ensemble des voyageurs et utilisateurs de ces lignes. Pour cette première édition, nous revenons sur l’ensemble des actualités SNCF ( Société Nationale des Chemins de Fer Français ) depuis fin 2018 ! 

Le nouveau point de vente de billets SNCF : les bureaux de tabac

Le concept du projet

Parmi les actualités SNCF de ce début d’année, on retrouve les nouveaux projets de la SNCF avec la création de point de vente au sein des bureaux de tabac. Afin d’arriver à une telle finalité pour la vente de billets SNCF, le président de la Confédération des buralistes ainsi que le PDG de la SNCF se sont rencontrés. Respectivement Philippe Coy et Guillaume Pepy ont trouvé un terrain d’entente et ont annoncé le lancement de tests. Les bureaux de tabac seront alors en droit de vendre des billets SNCF. Pour le moment il ne s’agira que de billets de TER. Ce projet a par ailleurs été approuvé par Elisabeth Borne, la ministre des transports. Cependant, à la suite d’une telle annonce, les cheminots et leurs syndicats veulent s’y opposer.

En attendant le lancement de ce projet, la SNCF et la Confédération des buralistes doivent voir ensemble comment mettre en place ce projet. Le PDG de la SNCF a par ailleurs évoqué en février dernier que La Poste pourrait également être attirée par un projet du même type. Cela fait les affaires de la SNCF. Elle compte bien multiplier ses points de ventes en vue d’augmenter son nombre de voyageurs TER, de 200 000 !

Cheminots et syndicats : le mécontentement

Le principal point que mettent en avant les syndicats des cheminots et salariés de la SNCF est la qualification de « Guichetier« . En effet, guichetier est un métier à part entière et nécessite à la fois des compétences spécifiques et des semaines de formations. Le buraliste ne peut être guichetier, ce sont bien deux métier différents. De plus, selon les syndicats et Bruno Poncet, secrétaire fédéral de SUD-RAIL : « On rajoute une surcharge aux employés buralistes pour qu’ils touchent le même salaire, c’est du bénévolat« .

 

Le départ du directeur général de la filière Gares et Connexions

A la une des actualités SNCF on retrouve le fait que Patrick Ropert, le directeur général de la filière Gares et Connexions de la SNCF, a fait ses adieux après 25 ans dans la société. Il avait commencé en tant que chef de gare à Grenoble, avant de devenir responsable de la communication du groupe SNCF. Son dernier poste étant celui de directeur général SNCF Gares et Connexions.

Il était notamment connu pour avoir lancer le projet de « City Booster« . Son but ? Développer le coté urbain autour des gares SNCF rénovées et proposant des activités diverses.

 

La SNCF revient sur ses pas pour la réduction du nombre de TGV vers Paris depuis les Hauts-de-France

La Société Nationale des Chemins de Fer Français avait annoncé avoir un projet de réduction du nombre de Trains à Grande Vitesse allant des Hauts-de-Seine à Paris. Celui-ci ne verra pas le jour suite à l’hostilité des maires et élus des villes concernées de la région. La SNCF projetait de supprimer trois allers-retours sur sept actuellement. Et ce sur la ligne Paris-Arras-Douai-Valenciennes, d’ici 2020.

La SNCF avait décidé d’une telle chose à la suite d’une étude sur la fréquentation des liaisons entre les principales villes des Hauts-de-France et Paris. Il était ressorti que cette fréquentation était croissante entre les villes de la région et beaucoup moins forte à destination de Paris. De plus, Elisabeth Borne, la ministre actuelle des Transports, a bien rappelé à la SNCF que le réseau des TGV et son évolution devait être approuvé par les élus et les habitants locaux. Voici donc ses propos : « Moi, j’ai dit très clairement à la SNCF que le modèle que je défends, c’est un TGV qui dessert les territoires, pas uniquement les métropoles. Donc cette évolution de dessertes, elle ne peut pas se faire sans l’accord des territoires ».

 

Actualités SNCF : Ouibus devient BlaBlaBus

En novembre 2018, la SNCF avait annoncé vouloir se séparer de sa compagnie de bus, Ouibus. Celle-ci sera en effet cédée à BlaBlaCar qui a annoncé qu’elle serait renommée « BlaBlaBus » avant la fin de l’année. BlaBlaCar compte effectuer le lancement de sa compagnie de bus au second trimestre en commençant par l’Allemagne et le Benelux. L’objectif que s’est fixé l’entreprise étant de relier une soixantaine de ville en un an.

actualités SNCF - Logo BlaBlaCar                      actualités SNCF - Ouibus

La grève du printemps 2018 : grandes pertes pour la SNCF

Un bilan difficile

Il y a presque un an, la SNCF a connu un fort mouvement de grève organisé sur plusieurs mois. Vous pouvez retrouver plus d’informations le concernant à travers notre article : l’histoire des grèves SNCF. Celui-ci était en effet très conséquent et cela s’est ressenti au sein de la SNCF. La société a alors connu un très important manque à gagner. Effectivement, l’impact de cette grève sur le chiffre d’affaire s’est élevé à plus de 890 millions d’euros ! 😱 Cette grève a donc engendré 770 millions de pertes sur la marge opérationnelle. La SNCF a tant bien que mal réussi à se sortir de ces difficultés financières importantes. Pour se faire elle a eu recours à la vente d’une filiale immobilière qu’elle possédait. Mais son patrimoine en reste amoindri.

Une croissance soutenue par l’étranger

La SNCF a tout de même réussi à obtenir sur l’année 2018, une croissance rentable. Celle-ci est dû principalement aux filières SNCF à l’étranger. On peut par exemple citer Keolis qui a obtenu une croissance de +17%, ou bien encore Eurostar et Geodis (pour la logistique) avec +10% de croissance effective. La seule activité en perte de vitesse est celle de Fret SNCF pour le transport de marchandises, avec -11%.

Un plan d’avenir pour 2019 basé sur l’investissement

En 2018 la SNCF a battu son précédent record en termes d’investissement annuel. Celui-ci s’élevait à 8,9 milliards d’euros, dont 60% provenant d’un auto-financement ! Au travers de ces 8,9 milliards d’euros, 5,1 milliards se consacrent à l’investissement des infrastructures. Les 3,7 milliards restant ont été investis dans de nouveaux trains, neufs, et ce sur fonds propres.

La philosophie de développement qui tient à coeur à Guillaume Pepy est de s’engager à baisser les coûts de l’entreprise. Une fois cela fait, les prix des billets pour le consommateur baisseront également. Ce projet de réduction des coûts devrait alors engendrer 700 millions d’euros d’économies. L’objectif poursuivi pour 2019 étant de dépasser les 10 milliards d’euros d’investissement.

 

Grèves SNCF en 2018 : hausse de trafic pour les compagnies de bus

La montée en puissance des compagnies de bus

En 2018, la compagnie de bus leader sur le marché français, FlixBus, a annoncé avoir connu un trafic fort de 7,3 millions de passagers en France. Ces chiffres démontrent une augmentation de 40% du nombre de voyageurs en bus par rapport à l’année passée. Flixbus c’est avant tout, un réseau de 220 lignes qui relient 210 destinations dans 190 villes.

Cette croissance du nombre de voyageurs en bus en 2018 est dû selon le directeur général de FlixBus France, aux grèves SNCF. du printemps. D’après ses propos, ce mouvement de grève : « a été pour nous une vitrine assez fantastique pour faire connaître notre mode de transport« .

FlixBus souhaite par ailleurs se développer en 2019 en proposant une expansion de son offre d’au moins 30%. Cela passera par la mise en place de lignes supplémentaires, ainsi qu’en augmentant le nombre de dessertes et donc la fréquence des trajets.

La consolidation du marché des bus

Quatre ans après la loi Macron par rapport au transport et la mise en avant des bus Macron, le marché des bus s’est fortement consolidé. On ne retrouvera bientôt plus que deux acteurs sur ce marché. En effet, en 2015, on dénombrait 5 acteurs qui, au fil des années ont été racheté les uns par les autres. FlixBus a d’ailleurs annoncé récemment être entré en négociations avec Transdev Group. Ces négociations ont pour but le rachat des compagnies de bus longues distances du Groupe Transdev, Isilines et Eurolines. L’objectif poursuivi par FlixBus est donc bien d’améliorer son offre et d’être présent sur tous les trajets en France mais également en Europe afin de relier la plupart des villes. Le Groupe Transdev quant à lui souhaite se focaliser sur le transport d’entreprise et le transport public.

actualités SNCF - Isilines  actualités SNCF - Eurolines

Ces grèves SNCF ont également permis le développement d’autres acteurs du transport français. En effet, nous avons pu remarquer l’émergence et la montée en puissance des comparateurs de billets de bus par exemple. De plus, certaines start-up émergentes vous proposent des combinaisons de billets, mettant en lien les différents types de transports terrestres. Un trajet Paris-Lyon peut alors vous revenir moins coûteux et moins long en prenant par exemple un bus puis un covoiturage !

Les actualités SNCF, ce sont aussi des annonces de suppressions de postes…

La colère des syndicats toujours dans les actualités SNCF

Lors de la présentation de son projet budgétaire pour 2019, la SNCF à émit aux syndicats, l’idée de supprimer 2 086 postes courant 2019. Une annonce qui a clairement déplu aux élus syndicaux. Ceux-ci ont par ailleurs rejeté ce projet à l’unanimité, bien que leur avis ne soit que consultatif.

Ce projet est cependant dans la continuité des actions menées par la SNCF puisque celle-ci a déjà supprimé 2 000 postes en 2018 ainsi qu’en 2017. Ces réformes avaient vu naître un mouvement de grève au printemps 2018, celui-ci pourrait alors ressurgir en 2019 à la vue du contexte actuel…

 

Un budget qui va à l’encontre des besoins actuels selon les syndicats

Ce projet de réforme, faisant partie intégrante des actualités SNCF récentes et passant par des suppressions de postes vise notamment la branche SNCF Mobilités. Il est question d’y supprimer 2095 postes sur les 142 000 au total. Avec cela, la holding du groupe devait voir également ses effectifs baissés de 162 emplois. Le projet comptait également créer quelques 171 postes au sein de la branche SNCF Réseau. Ces aspects du projet sont donc très critiqués par les syndicats qui assurent que  : « ce budget va à rebours des besoins de service public en territoire et de ceux des cheminots« , d’après Laurent Brun le secrétaire général CGT-Cheminots.

L’avenir de la SNCF avec la réforme ferroviaire

La SNCF se trouve dans un contexte d’ouverture à la concurrence du réseau ferroviaire en 2020. Elle se doit alors de mettre en place des réformes pour se préparer au mieux à ces changements. Pour se faire, il est question que la SNCF stoppe ses embauches de salariés disposant du statut de cheminot. Egalement en 2020, la SNCF devrait changer de cadre juridique pour devenir une société anonyme à capitaux publics.

 

Le digital au service de la SNCF et de ses voyageurs

La SNCF compte mettre à disposition incessamment sous peu, un nouveau service digital « Mon assistant visuel« . Celui-ci se trouverait implanté dans l’application mobile de la SNCF. La promesse de ce service : révolutionner les trajets de millions de voyageurs. Ce service permettra de retranscrire à l’écrit, les annonces faites oralement à bord des trains. Un vrai plus pour la communauté des personnes sourdes, malentendantes, des seniors perdant l’audition ou encore des personnes déficientes mentalement. En cas de perturbation ou bien même en temps normal, ces personnes auront donc la possibilité de voyager de façon autonome.  Ils auront alors accès aux informations au même titre que les autres voyageurs. On vous met le lien de la vidéo explicative juste ci-dessous !

 

L’exposition « Grande Vitesse Ferroviaire » en partenariat avec la SNCF

Dans les actualités SNCF du mois de février, on vous a trouvé… une Expo ! Du 19 février au 18 août 2019 se tient l’exposition « Grande Vitesse Ferroviaire » à la Cité des Sciences. Le but poursuivi par cette exposition étant d’informer ses visiteurs de l’histoire des trains à grande vitesse, de leur émergence à leur développement et fonctionnement. Le coté ludique de l’exposition permet de proposer aux visiteurs diverses expériences pour mieux comprendre les aspects des lignes ferroviaires à grande vitesse.

Durant l’exposition vous aurez trois défis à relever qui sont :

  • Déplacer un train de 400 tonnes à 320 km/heure
  • Tracer et construire une ligne à grande vitesse
  • Faire circuler des trains en toute sécurité

Pour vous aider à relever ces défis, différents jeux ludiques, quizz, ou encore écrans interactifs seront à votre disposition. Un simulateur de conduite de train vous permettra durant quelques instant de devenir un vrai conducteur de TGV ! N’attendez plus et rendez-vous à la Cité des Sciences pour vivre cette expérience grandiose !

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la Cité des Sciences juste ICI.

Les actualités SNCF en bref

Les actualités SNCF de ce début d’année 2019 sont donc nombreuses et abordent différents sujets. Que ce soit les répercussions du passé et des grèves SNCF ou bien la vision et le chemin qu’a décidé de suivre la SNCF, les informations ne manquent pas. Afin de vous permettre de suivre au mieux les points importants concernant la SNCF, nous comptons chaque mois, vous en faire un résumé. Ces résumés d’actualités SNCF seront disponibles sur notre blog dans la catégorie « Actualités« .

En vous souhaitant bon voyage sur le réseau ferroviaire français !

Catégories : Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *