Avec 56 kilomètres de voies entre la gare de Paris Saint Lazare et Chelles/Tournan, le RER E est la plus petite ligne de RER en Île de France. Pourtant, il transporte chaque jour près de 372 000 voyageurs depuis son ouverture en 1999 ! Cependant, la qualité de service se dégrade petit à petit : retards, grèves, pannes de train, problèmes d’aiguillage ou de signalisation, les incidents sont nombreux et pénalisent quotidiennement les usagers.

Pourtant, malgré une ponctualité en baisse, le RER E s’apprête à vivre une révolution : le prolongement de la ligne à l’Ouest de Paris ! En effet, la ligne Transilien va voir son offre étendue jusqu’à Nanterre, puis Mantes la Jolie, une première depuis 2015 et l’ouverture de la gare de Rosa Parks. Aujourd’hui, sur Grèves-SNCF, nous allons tâcher d’en savoir plus sur ce chantier pharaonique qui va s’éterniser jusqu’en 2024 !

Le prolongement du RER E : késako ?

Relier l’Est et l’Ouest parisien

Annoncé en 1989, le RER E portait à l’origine le nom de « Projet EOLE » (pour Est Ouest Liaison Express). Il visait à relier l’Est et l’Ouest de Paris en un rien de temps afin de désengorger les routes franciliennes. À l’époque, la région Île de France et la SNCF avait tablé sur une ligne partant de l’Est de la région et qui devait se terminer à la gare de Pont Cardinet, dans le 17e arrondissement de la capitale.

Ce projet devait se dérouler en 2 phases : la création dans un premier temps de la liaison entre la Gare Saint Lazare et l’Est de Paris (Chelles et Tournan), puis un raccordement à Pont Cardinet et aux voies allant vers la Normandie. Cependant, suite à un mauvais calcul de budget, seule la 1ère phase fut réalisée. Ainsi, la gare d’Haussmann Saint Lazare est devenue un terminus sans le vouloir, et la ligne ne fut pas prolongée.

De ce fait, le nom du projet EOLE est devenu inexact, la liaison vers l’Ouest n’étant pas réalisée. De plus, Haussmann Saint Lazare est progressivement devenu LE point noir de la ligne. De par sa configuration, impossible d’augmenter la fréquence des rames, ce qui engendre quotidiennement de nombreux retards en cas d’incident et une saturation du réseau. Le prolongement du RER E s’est alors imposé comme une nécessité.

Un projet relancé dans les années 2000

Ce n’est qu’en 2003, grâce à la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques de 2012, que le projet refait parler de lui. Cependant, il faudra attendre 2007 pour qu’il soit réellement relancé. En effet, la saturation à venir du RER A et le renforcement nécessaire de la desserte de La Défense vont remettre le prolongement du RER E sur de bons rails ^^. La volonté de désengorger la Gare Saint Lazare a définitivement convaincu les sceptiques.

De fil en aiguille, le projet s’est mis en place, et la nécessité de soulager le réseau Transilien allant à Mantes La Jolie a également pesé dans la balance. Le tracé a été adopté en 2009 et la déclaration d’utilité publique a été signée en 2013. Ainsi, le nouveau tronçon du RER E reliera ainsi en 2024 Chelles/Tournan à Mantes la Jolie via Nanterre. D’ailleurs, les travaux préparatoires ont démarré dès 2016, et les travaux plus « lourds » en 2018.

En plus de délester le réseau Transilien et le RER A de 15% (selon les estimations), le prolongement du RER E va indirectement bénéficier au RER B et D. Cette nouvelle liaison permettra donc de fluidifier tout le réseau RATP/Transilien, grâce notamment à ses nombreuses correspondances tout au long du parcours. Une bonne nouvelle donc pour des millions d’usagers franciliens !

Expliquons plus en détail la genèse du prolongement du RER E, et ses conséquences à venir

Le prolongement du RER E en détail

Pendant près de 10 ans, le prolongement du RER E va nécessiter de réaliser des aménagements et de nombreux travaux pour que tout soit prêt dans les temps. Au total, près de 4 milliards d’euros ont été investis pour relier l’Ouest et l’Est parisien. Cela peut paraître beaucoup, mais la somme est à la hauteur des nombreux travaux à effectuer ! Découvrons ensemble les travaux qui vous attendent jusqu’en 2024.

Quelques chiffres à retenir de ce prolongement

Tout d’abord, voyons ensemble les chiffres clés de ce projet. Le prolongement du RER E, c’est :

  • 55 kilomètres de réseau en plus entre Mantes et Haussmann Saint Lazare, soit 8 kilomètres de tunnel et 47 kilomètres de voies réaménagées
  • 16 gares sur ce tronçon, dont 13 gares réaménagées spécialement pour le RER E et 3 nouvelles gares (Nanterre La Folie, La Défense et Porte Maillot)
  • 130 nouvelles rames spécialement acquises pour ce prolongement, ayant chacune une capacité de 2 200 voyageurs à bord
  • Jusqu’à 22 trains par heure sur le tronçon Rosa Parks – Nanterre en heure de pointe (14 en période creuse)
  • Une vitesse des trains de 120 km/h, contre 60 km/h actuellement (ce qui veut dire plus de trains, et des temps de parcours raccourcis)
  • 620 000 utilisateurs concernés, dont 58 000 passagers par heure
  • 8 acteurs majeurs de ce projet, dont la région Île de France, le Grand Paris et la SNCF

Pour rallier la gare de Haussmann Saint Lazare à Mantes La Jolie, en passant par Nanterre8 ans de travaux seront nécessaires. De nombreux aménagements seront ainsi réalisés en surface (à savoir sur le réseau existant) mais également dans les sous-sols parisiens.

Aménager les voies pour le RER E

Pour accueillir les rames du RER E jusqu’à Mantes la Jolie, il est nécessaire de réaliser des travaux sur les voies. On peut par exemple citer la création d’une 9e voie en gare de Mantes ou encore l’aménagement d’une 3e voie entre Paris et Poissy. Ces voies permettront de ne pas gêner la circulation des autres trains de de faire rouler un maximum de rames RER sur le réseau entre Chelles/Tournan et Mantes.

En gare de Rosa Parks, une voie de retournement sera créée. En effet, cette gare sera le terminus de la branche Ouest lors de la mise en service complète du RER E vers Mantes (le terminus de la branche Est sera Nanterre). Pour commander le tout, un nouveau poste d’aiguillage, situé à Poissy, sera construit. Sans ce poste, impossible d’aiguiller correctement les rames sur le nouveau tronçon.

Enfin, l’une des grandes nouveautés de cette extension sera un nouveau système informatique de signalisation du RER E. Baptisé NExTEO (Nouveau système d’EXploitation des Trains d’EOLE), il permettra de faire circuler plus de rames et d’augmenter la vitesse des trains dans les tunnels. Il sera d’ailleurs mis en place sur le tronçon commun entre Rosa Parks et Nanterre, là où la circulation sera la plus dense.

Creuser et aménager le tunnel du RER E

Afin de raccorder la ligne Paris – Mantes au réseau RER E existant, il faudra creuser 8 kilomètres de tunnel entre Nanterre – La Folie et Haussmann Saint Lazare. De plus, les quais des stations Magenta et Haussmann Saint Lazare seront rehaussés afin qu’ils puissent coller parfaitement avec les nouvelles rames. Cette intervention sur les quais obligera la SNCF à fermer ces deux stations durant l’été 2019.

Ce n’est pas tout, en plus des travaux sur les quais pendant l’été, le prolongement du RER E nécessitera le renforcement des installations électriques, dans les tunnels et en surface. Sans cette installation, les trains n’auront pas assez de puissance pour rouler. Vous pouvez d’ailleurs retrouver le schéma du prolongement avec le détail des nouvelles stations en construction ci-dessous.

voici le schéma du prolongement du RER e

Quels sont les dates clés de ce projet ?

Bien entendu, comme dit le proverbe, « Rome ne s’est pas faite en un jour« . C’est pareil pour le prolongement du RER E : la mise en service de la ligne se fera dès 2022 pour le tronçon Chelles/Tournan – Nanterre La Folie, puis elle sera complétée en 2024 par la liaison Nanterre La Folie – Mantes la Jolie. Pour vous donner des repères, nous vous avons récapitulé dans cette section les principaux jalons du projet EOLE.

2022 : le RER E arrivera à Nanterre…

Tout d’abord, cette année, en plus du rehaussement des quais dans les gares de Haussmann Saint Lazare et Magenta, les gares de la future branche Ouest seront aménagées pour accueillir les futurs trains du RER E. De même, des travaux auront lieu entre Poissy et Mantes. D’ailleurs, si vous comptez empruntez la ligne pendant l’été, tous les trains seront terminus Paris Gare de l’Est pendant plus d’un mois !

2020 verra l’inauguration d’un nouvel établissement de maintenance pour les rames du RER E. Ce bâtiment va permettre d’entretenir plus régulièrement les nouvelles rames du réseau, qui viendront en renfort des rames existantes. Saviez vous que les trains actuels circulent depuis 1999 ?! Il est grand temps de les remplacer… Enfin, 2020 marque également la fin des travaux de la 3e voie dans le secteur de Poissy.

Enfin, 2021 est une année importante pour le réseau car elle signifiera (sauf retard) la fin du creusement du tunnel entre Nanterre et Haussmann Saint Lazare. Les travaux lourds seront donc terminés, et le tronçon Nanterre – Chelles/Tournan pourra être mis en service progressivement, tout comme les 3 nouvelles gares de la ligne. Toutefois, des travaux de finition seront nécessaires (comme la signalétique et les accès) 🙂

…puis à Mantes en 2024 !

Après la mise en service du tronçon entre Haussmann Saint Lazare et Nanterre, les travaux du RER E ne seront pas terminés pour autant. En effet, en 2023, le nouveau système de gestion du trafic NEXtEO sera mis en place sur le tronc commun Rosa Parks – Nanterre. Ce système permettra de faire passer plus de trains sur la ligne et de réduire le temps d’attente entre deux rames. On espère que la ligne sera moins saturée, surtout en cas d’incident.

De plus, pour pouvoir ouvrir comme prévu le tronçon Nanterre – Mantes en 2024, des travaux sur les voies seront nécessaires. Une fois ces travaux effectués, Mantes la Jolie sera connectée au réseau RER E ! À noter que les dates citées ici sont données à titre indicatif. En effet, il n’est pas impossible que les travaux prennent du retard et que la mise en service de la ligne soit reportée (comme pour les autres travaux du Grand Paris).

de nouvelles rames viendront renforcer la flotte actuelle du RER E

Comment se déplacer pendant les travaux ?

Bien entendu, le prolongement du RER E ne sera pas sans conséquence pour les voyageurs. On peut notamment citer l’interruption du trafic entre Haussmann Saint Lazare et Magenta du 14 juillet à fin août. Pour éviter de galérer dans les transports, suivez nos conseils.

Ainsi, nous vous conseillons de suivre le compte Twitter officiel du RER E. Il vous tient informé quotidiennement des retards et annulations, mais également des travaux à venir sur la ligne. Ces informations sont également disponibles sur le blog du RER E, où des agents de la SNCF publient régulièrement des brèves et les calendriers des travaux. En bonus, vous pouvez également suivre ce compte, qui relaie des informations trafic de façon bénévole.

Enfin, si vous cherchez des solutions alternatives pour vous déplacer, sachez qu’il existe des sites de covoiturage qui vous aideront à éviter la galère dans les transports. On peut notamment citer iDVROOM, le service de covoiturage officiel de la SNCF. Vous pourrez ainsi vous déplacer de gare à gare, mais en voiture ! Cependant, attention aux bouchons 🙂

Vous savez désormais tout sur le prolongement du RER E de Paris à Mantes ainsi que les travaux à venir sur la ligne. N’hésitez pas à consulter régulièrement l’info trafic SNCF, mais également de partager votre avis en commentaire et vos bons plans pour éviter la galère les jours de travaux. Grèves-SNCF vous souhaite un bon voyage 🙂

Catégories : Actualités

2 commentaires

Retour sur les actualités SNCF du mois de mai 2019 ! - Grèves SNCF · 29 mai 2019 à 9 h 34 min

[…] Tout savoir sur les travaux du prolongement du RER E ! […]

Zoom sur les grands travaux de l'été 2019 à la SNCF ! - Grèves SNCF · 12 juillet 2019 à 9 h 49 min

[…] et Melun (13/14 juillet) et entre Creil et Orry-la-Ville (31 août/1er septembre). Enfin, le RER E sera coupé entre Haussmann et Magenta du 14 juillet au 25 août en raison de travaux dans le […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *